Méthanisation

La méthanisation est un procédé très utilisé dans l’agriculture, mais également dans le traitement des biodéchets, celui des boues d’épuration urbaines et de certains effluents industriels. Elle se développe sous différentes formes en Bourgogne-Franche-Comté.

Sommaire du dossier

Éléments techniques

La méthanisation, de la biologie, des bactéries et du biogaz

La méthanisation est un processus biologique complexe. Pour développer un projet, il est important de bien appréhender cette technique qui mélange la microbiologie, l'énergie et l'agronomie.

Les intrants de méthanisation

Les installations de méthanisation doivent avoir des intrants stables dans le temps. Les effluents d'élevage, malgré un potentiel méthanogène assez faible, sont importants autant pour la stabilité de la biologie que pour la disponibilité du gisement dans la région.

Pour mieux appréhender la méthanisation d'effluents d'élevage, des essais en laboratoire ont été réalisés afin de mieux connaître la réaction de méthanisation sur des fumiers de bovin allaitant et volaille suite à une période de stockage avant méthanisation. 

L'intermittence des effluents d'élevage peut être compensée en partie avec des substrats agricoles pérennes. Dans ce cadre, la récupération des menues pailles se développe et offre une matière assez énergétique pouvant être stockée. La récupération de cultures intermédiaires à vocation énergétique est souvent évoquée également, cependant il faut être prudent avec ces cultures dont le coût de récolte et d'ensilage est difficilement rentabilisé par la production d'énergie qui en ressort.


Les projets en voie sèche à base de fumier

La Bourgogne-Franche-Comté est une région d'élevage qui génère des quantités importantes de fumier dans certaines zones. Les techniques de méthanisation développées jusqu'ici sont plutôt basées sur des substrats liquides avec une technique infiniment mélangée. Cependant, des techniques adaptées au fumier et aux petites exploitations commencent à se développer. L'ADEME suit de près ces techniques qui pourront représenter à l'avenir un nombre important d'installations dans la région.


Le séchage de produits végétaux

Pour rentabiliser une installation de méthanisation, il est nécessaire d'obtenir la prime à la valorisation de la chaleur qui peut représenter entre 15 et 25 % du chiffre d'affaires de la vente d'électricité. Le séchage de matières agricoles et forestières est une des voies de valorisation possible. L'étude montre la pertinence de sécher différents types de matières en Bourgogne et les possibilités techniques et économiques.


La valorisation des digestats

La matière qui sort du digesteur après la méthanisation est appelée le digestat. Sa composition et ses caractéristiques vont dépendre des produits entrants et des conditions de la réaction. La méthanisation conserve entièrement l’eau et la matière minérale des produits entrants. Seule la matière organique (MO) va subir des modifications.

La méthanisation engendre très peu de réduction de volume pour les substrats pauvres en matière sèche (les effluents liquides, les lisiers par exemple). Les substrats avec une forte teneur en matière sèches seront beaucoup plus dégradés. Au final, en méthanisation agricole, une perte de 5 à 15% de volume est généralement observée. Par contre, la teneur en matière sèche du digestat va diminuer par rapport au mélange entrant, une partie étant transformée en biogaz.

L’ADEME Bourgogne-Franche-Comté a mis en place plusieurs suivis de digestat afin d’avoir des données réelles et sur le long terme de l’impact du digestat. Une publication présentant les résultats de ces essais sera prochainement disponible.

Quelques documents de référence

Passer à l'action

Méthanisation en collectivité

Les collectivités ont un rôle important à jouer dans le développement de projets de méthanisation. Pour les collectivités urbaines, la méthanisation peut être envisagée à partir des déchets de la collectivités (boues de step, biodéchets des cantines, déchets verts) éventuellement...

Méthanisation en industrie agroalimentaire

Les industries agroalimentaires présentent un intérêt particulier pour la méthanisation au vu de la gestion des déchets organiques et des consommations d’énergies qui peuvent être importantes. Les principaux secteurs concernés sont les suivants : effluents de produits riches en alcools...

Développer la méthanisation agricole

La méthanisation agricole répond à plusieurs enjeux : production d’énergies renouvelables, diminution des émissions de gaz à effet serre, gestion des déchets et sous-produits organiques, fertilisation et retour au sol… Cependant, le développement de cette filière doit respecter le contexte...