Biodéchets

Nos positionnements


Dans tous les projets, la priorité est donnée à la prévention : la lutte contre le gaspillage alimentaire est un axe à développer en premier lieu, afin de réduire le flux de biodéchets et donc de dimensionner au mieux les installations de traitement. En parallèle, notre expertise concerne plusieurs axes :

  • Gestion de proximité des biodéchets.
    L’ADEME a soutenu les politiques de développement du compostage de proximité portées par les territoires pendant de nombreuses années et notamment dans le cadre des Plans locaux de prévention. Cette politique a été bénéfique : aujourd’hui, une grande partie de la population en habitat individuel est dotée de composteurs ou lombricomposteurs. De ce fait et au vu de la diffusion de cette pratique, l’ADEME a rendu inéligible les actions de promotion du compostage individuel dès 2015. Toutefois, nous continuons à soutenir les actions de compostage collectif en pied d’immeuble, qui nécessitent encore notre appui pour être plus largement déployées.
     
  • Collecte de biodéchets.
    La collecte des biodéchets est un axe prioritaire de la politique de l’ADEME. En région Bourgogne-Franche-Comté, nous veillons à ce que les projets respectent plusieurs principes :
    • Eviter la concurrence entre le compostage domestique et partagé déjà mis en place : ces compostages in situ permettent d’éviter de nouveaux transports et garantissent un retour au sol de la matière. Les maîtres composteurs de la collectivité peuvent garantir le bon procédé de compostage en accompagnant et formant les habitats pavillonnaires et collectifs à la bonne réalisation du compost ;
    • Evaluer économiquement la mise en place d’une nouvelle filière, surtout dans une région où la tarification incitative est fortement présente, pour garantir l’équilibre financier de la collectivité : la mise en place d’une nouvelle collecte de biodéchets est l’occasion de questionner le service de collecte et d’avoir une vision globale permettant la maîtrise des coûts ;
    • Garantir l’utilité environnementale de la mise en œuvre de cette collecte : l’objectif de l’ADEME, dans le cadre de cette nouvelle collecte, est d’évaluer globalement la mise en place de ce nouveau service pour garantir la maîtrise voire la réduction des impacts environnementaux.
       
  • Déconditionnement de biodéchets.
    Le développement des unités de déconditionnement constitue pour l’ADEME un élément essentiel dans la filière de valorisation de la matière organique. Ce développement doit se faire en bonne corrélation avec les exutoires locaux et notamment les installations de méthanisation. Les unités de déconditionnement doivent donc permettre le bon fonctionnement du procédé de méthanisation. En effet, pour apporter des bénéfices environnementaux, notamment dans la gestion des sols (limitation des apports en impuretés), il est important d’assurer une parfaite adéquation entre l’équipement de déconditionnement et celle de méthanisation. 

Ainsi, en Bourgogne-Franche-Comté, nous exigeons un suivi qualitatif et quantitatif de ces projets lors de la première année de fonctionnement. L’objectif de ce suivi est de réaliser deux analyses du digestat dans la première année, réalisées par un laboratoire indépendant et permettant de mesurer notamment le taux d’indésirable.
 

Quelques documents de référence

En savoir plus

Méthanisation

La méthanisation est un procédé très utilisé dans l’agriculture, mais également dans le traitement des biodéchets, celui des boues d’épuration urbaines et de certains effluents industriels. Elle se développe sous différentes formes en Bourgogne-Franche-Comté.

Passer à l'action

Lutter contre le gaspillage alimentaire

L’alimentation représente près de 25 % des émissions de gaz à effet de serre en France. L’ADEME, compétente en prévention et en lutte contre le gaspillage alimentaire, a fait de ce thème une priorité.

Méthanisation en collectivité

Les collectivités ont un rôle important à jouer dans le développement de projets de méthanisation. Pour les collectivités urbaines, la méthanisation peut être envisagée à partir des déchets de la collectivités (boues de step, biodéchets des cantines, déchets verts) éventuellement...

Méthanisation en industrie agroalimentaire

Les industries agroalimentaires présentent un intérêt particulier pour la méthanisation au vu de la gestion des déchets organiques et des consommations d’énergies qui peuvent être importantes. Les principaux secteurs concernés sont les suivants : effluents de produits riches en alcools...

Valoriser autrement les déchets

Les objectifs réglementaires sont de plus en plus ambitieux en matière de recyclage et de valorisation. En Bourgogne-Franche-Comté, les collectivités s’orientent vers l’innovation pour y répondre.

Inventer de nouvelles filières de valorisation

Les objectifs réglementaires sont de plus en plus ambitieux en matière de recyclage et de valorisation. En Bourgogne-Franche-Comté, les entreprises se structurent et de nouveaux projets de valorisation émergent.