Réduire mes déchets à la source

La réduction des déchets à la source est un levier d’économies permettant de gagner en compétitivité. Des aides existent ainsi que des acteurs pouvant vous conseiller sur les démarches de réduction des déchets. Des entreprises sont déjà passées à l’action !

Sommaire du dossier

La prévention en entreprises

Qu’est-ce que la réduction des déchets à la source ou prévention des déchets ?

La prévention des déchets se définit comme l’ensemble des mesures et actions permettant :

  • de réduire la quantité de déchets, on parle alors de prévention quantitative (exemple : réduire la quantité de cartons ou de biodéchets) ;
  • de réduire la toxicité des déchets, on parle alors de prévention qualitative (exemple : utiliser une peinture à base aqueuse plutôt qu’une peinture à base de solvants).

Le réemploi fait aussi partie de la prévention des déchets puisque cela consiste à réutiliser un objet pour un usage identique à celui pour lequel il avait été conçu. Ainsi, prolonger la durée de vie d’un objet réduit la quantité de déchets produits.

Pourquoi réduire ses déchets en amont ?

L’intérêt de réduire ou supprimer la production d’un déchet est multiple :

  • Faire des économies sur les achats en choisissant des produits durables plutôt que jetable (exemples : mugs / gobelets plastiques, vaisselle porcelaine / plastique, serviettes ou torchons / essuie-tout, piles rechargeables / jetables…) permet in fine de réaliser des économies ; le prix à l’achat étant compensé par la durée de d’utilisation du produit, il est économiquement plus avantageux d’investir ;
  • Faire des économies sur le coût de gestion des déchets puisque tout déchet non produit ne sera pas facturé par le prestataire, la collectivité ou la déchèterie. De plus, diminuer sa quantité de déchets peut réduire le nombre de bennes nécessaires ainsi que le nombre de collectes ce qui diminuera les coûts de location, de collecte et de traitement ;
  • Diminuer son impact environnemental lié d’une part au traitement des déchets (phase aval du déchet) et d’autre part à toutes les étapes nécessaires à la production de l’objet qui deviendra déchet : extraction des ressources naturelles, transport, énergie… (phase amont du déchet) ;
  • Diminuer le temps de main d’œuvre sans valeur ajoutée : temps passé à faire des achats (commande et éventuellement déplacement), par exemple d’objets jetables à renouveler régulièrement. Ou encore le temps passé à gérer les déchets produits comme par exemple, se rendre régulièrement en déchèterie ;
  • Améliorer l’image externe de l’entreprise en s’impliquant dans une démarche éco-responsable.

La prévention des déchets est applicable à tous les secteurs d’activité : commerce, industrie, BTP, agriculture, restauration, tertiaire…

Le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas !

Quelques documents de référence

Sur le même thème

Inventer de nouvelles filières de valorisation

Les objectifs réglementaires sont de plus en plus ambitieux en matière de recyclage et de valorisation. En Bourgogne-Franche-Comté, les entreprises se structurent et de nouveaux projets de valorisation émergent.