Énergies thermiques en entreprises

Les entreprises peuvent produire de la chaleur renouvelable pour leurs propres process ou pour la distribuer sur un réseau de chaleur (biomasse, géothermie, solaire thermique, valorisation énergétique des déchets…) alimentant ainsi tout type de bâtiments.

Sommaire du dossier

Quelles énergies renouvelables pour quels usages ?

Bois énergie

Les installations utilisant la biomasse sont particulièrement adaptées aux industries et activités :

  • si elles génèrent des sous-produits sans valorisation « matière » pertinente ou de proximité ;
  • dès lors que des besoins énergétiques sont à satisfaire sur le site même de l’entreprise.

Par ailleurs, la région Bourgogne-Franche-Comté est particulièrement bien pourvue en ressources forestières. Les entreprises peuvent donc adopter la biomasse comme énergie de process ou de chauffage de bâtiments.
En Bourgogne-Franche-Comté, on dénombrait en 2017 près de 180 chaufferies biomasse en entreprises, principalement en industrie du bois (150 installations). Cela représente 330 MW de puissance installée et une consommation de 320 000 t de biomasse. Les installations les plus importantes sont localisées dans des industries lourdes, pour des procédés industriels (notamment séchage).

Solaire thermique

L’utilisation de l’énergie solaire thermique comme source de chaleur se définit par la conversion du rayonnement solaire en chaleur, selon plusieurs niveaux de température.

Produire de la chaleur

L’énergie solaire thermique permet d’alimenter conjointement le chauffage d’une construction et sa production d’eau chaude sanitaire. Elle peut couvrir 40 % des besoins de chauffage, voire plus si le bâtiment est énergétiquement performant.
Un fluide caloporteur, enfermé dans des tubes, absorbe la chaleur du rayonnement solaire et la redistribue au réseau d’eau de chauffage, par le biais d’un échangeur thermique.

Produire du froid

On utilise également un fluide caloporteur qui absorbe la chaleur du rayonnement solaire. Cette chaleur est alors utilisée comme source chaude permettant de faire fonctionner une machine à absorption ou à adsorption. La production de froid est ensuite distribuée de manière identique à un système de climatisation classique.
Des travaux de recherche sont actuellement en cours sur les différentes techniques existantes. Ils consistent à optimiser les installations en fonctionnement et visent à améliorer des aspects techniques tels que les systèmes de régulation.

Réaliser du séchage

Il existe différentes techniques de séchage :

  • le séchage direct : exposition directe des produits aux rayonnements solaires, sous serres ;
  • le séchage indirect : réchauffage de l’air ambiant du local ou du procédé où sont traités les produits. Cela implique la pose de capteurs solaires thermiques, le captage de chaleur par un fluide caloporteur (air, mélanges eau-glycol), le transfert de cette chaleur au fluide de séchage (air, autres fluides) ou son utilisation directe comme fluide de séchage (air généralement).

En savoir plus

Géothermie

En Bourgogne-Franche-Comté, le potentiel de développement concerne quasiment exclusivement la géothermie dite très basse énergie aussi appelée géothermie de surface ou intermédiaire. Catégories de géothermie On distingue classiquement trois grandes catégories de géothermie : la géothermie haute énergie , pour...

Bois biomasse

La filière bois énergie est complémentaire, voire indispensable, pour la pratique d’une sylviculture s’inscrivant dans un objectif de gestion durable , dont un des objectifs est de produire du bois d’œuvre de qualité : elle permet de valoriser les bois...

Réseaux de chaleur

Le réseau de chaleur est l’outil indispensable de la Transition Énergétique, car il permet de distribuer de manière efficace de la chaleur produite à partir d’énergies renouvelables et de récupération.