Chaleur fatale en entreprise

Qu’est-ce que la chaleur fatale ?

La récupération et la valorisation de la chaleur fatale issue de l’industrie constituent un potentiel d’économies d’énergie à exploiter. Lors du fonctionnement d’un procédé de production ou de transformation, l’énergie thermique produite grâce à l’énergie apportée n’est pas utilisée en totalité. Une partie de la chaleur est inévitablement rejetée. C’est pourquoi on parle de « chaleur fatale », couramment appelée « chaleur perdue ». Cependant, cette appellation est en partie erronée, car la chaleur fatale peut être récupérée. C’est seulement si elle n’est pas récupérée qu’elle est perdue.

La valorisation de la chaleur fatale

La récupération de la chaleur fatale conduit à deux axes de valorisation thermique complémentaires :

  • une valorisation en interne, pour répondre à des besoins de chaleur propres à l’entreprise ;
  • une valorisation en externe, pour répondre à des besoins de chaleur d’autres entreprises, ou plus largement, d’un territoire, via un réseau de chaleur.

Au-delà d’une valorisation thermique, la chaleur récupérée peut aussi être transformée en électricité, également pour un usage interne ou externe. Ainsi, les procédés industriels peuvent être mis en synergie : la chaleur récupérée sur un procédé peut servir à en alimenter un autre. Ils peuvent aussi constituer une source d’approvisionnement en chaleur pour un bassin d’activité industrielle, tertiaire ou résidentielle.

Eaux de refroidissement, condensats, fumées, air chaud, buées ou vapeur de procédé… sont autant de sources de chaleur jusque-là perdues que vous pouvez récupérer pour réduire votre facture énergétique.

L’ADEME estime le potentiel de récupération en Bourgogne-Franche-Comté à 4 500 GWh.

Schéma de fonctionnement dans une usine

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Les aides de l’ADEME

Aide à la décision

L’ADEME peut accompagner financièrement les études de projet qui permettent d’approfondir une solution spécifique pour statuer sur sa faisabilité.
En pratique, le taux d’aide maximum varie de 50 à 70 % selon la nature de l’entreprise (grande, moyenne ou petite).

Plus d’informations sur les aides à la décision de l’ADEME et sur les cahiers des charges

Appel à projets

L’ADEME Bourgogne-Franche-Comté lance régulièrement un appel à projets « Chaleur fatale ». Pour l’année 2018, les réponses sont attendues pour le 30 mars 2018 (première session) ou le 29 juin 2018 (deuxième session). Sont concernés par cet appel à projets :

  • les sites industriels ;
  • les usines d’incinération d’ordures ménagères (UIOM) ;
  • les Stations d’épuration des eaux usées (STEP) ;
  • les data centers ;
  • les hôpitaux ;
  • les autres secteurs tertiaires…
Tableau des aides

Quelques documents de référence

Sur le même thème

Chaleur fatale

La chaleur fatale : nouvelle source d’énergie Les systèmes d’échanges de chaleur visent à récupérer de la chaleur perdue issue d’un procédé et à la valoriser. La valorisation de la chaleur perdue des procédés industriels est un gisement important d’économies...